Jours fériés - Histoire et origine

Un site d’informations, de conseils, d’astuces pour les enfants de 0 à 14 ans et leurs parents

Origine et histoire des jours fériés en France

Histoire et origines Des jours fériés

Tout le monde aime les jours fériés. Nous souvenons nous pour autant de leur origine, de leur histoire et des raisons pour lesquelles ils ont été institués. Voici un bref rappel ...

Recherche personnalisée
Rentrée scolaire sur Amazon

Google

Bayard Presse

Disney store

Fête par fête

AbBooks

AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.

Oxybul

2-120x600_aout12.gif

Amazon

Bébé Gavroche

Planet Puzzles

Francebillet

Bannière 120x600

Alice Delice

Beaba

Dayuse

Chemin de table

Trade discount

FNAC

Livres-eBooks-Générique-120x600

Jeux et jouets en folie

Publicité

Les jours feries en France

Leur origine et leur histoire

Origine et histoire des jours fériés

Le mot "férié" a pour origine un mot latin « feriatus » qui signifie « fêter, chômer ».
Si nous savons apprécier les jours fériés il faut bien convenir que pour certains d'entre eux nous en avons souvent un peu oublié l'histoire et l'origine.
Les enfants on la curiosité moins émoussée que celle des adultes et aiment à savoir et comprendre le pourquoi du comment des choses.

Cette page vous aidera certainement à répondre à leur curiosité tout en vous rafraichissant la mémoire

Ligne séparation

1er janvier

Le jour de l'an

illustration 1er janvier

S'il nous est évident aujourd'hui que le premier jour de notre année civile commence le 1er janvier, il n'en a pas toujours été ainsi.
Au VIème et VIIème par exemple l'année débutait le 1er mars. C'est Jules César qui en remplaçant le calendrier lunaire par le calendier solaire a instauré cette date.

Sous Charlemagne au IXème siècle c'est à Noël qu'on célébrait le jour de l'an et sous les Capétiens c'est le jour de Pâques qui démarrait l'année.

C'est au roi Charles IX que nous devons de voir notre année débuter le 1er janvier. Cette date fut ratifiée en 1564 par l'édit du Roussillon. Cette décision fut étendue quelques années plus tard, en 1622, par le pape Grégoire XII qui généralisa cette date à l'ensemble du monde catholique.

Il faudra néamoins attendre 1810 pour que ce jour de l'an soit férié. C'est un arrêté du conseil d’Etat du 23 mars 1810 qui fixe le calendrier que nous connaisson aujourd'hui.

En 2015 : jeudi 1er janvier
En 2016 : vendredi 1er janvier

Ligne séparation

Vendredi Saint

En Alsace et Moselle

illustration vendredi saint

Le Vendredi Saint est un des deux jours fériés supplémentaires dont bénéficient L'Alsace et la Moselle.
Il fut accordé par le consul Napoléon Bonaparte aux protestants lors du concordat de 1801 qui en fit un jour férié.

Le vendredi Saint est le jour où le Christ fut emmené à la Croix avant de ressusciter deux jours plus tard.
le Vendredi Saint est tout particulièrement célèbré par les protestants.

En France le Vendredi Saint est redevenu jour ouvré lors de la séparation de l’Etat et des religions en 1905.

Mais l'Alsace et la Moselle, sous le giron Allemand entre 1870 et 1918 ont conservé cette date comme jour férié à l'instar de l’Allemagne protestante.

Redevenues françaises en 1918, l’Alsace et la Moselle ont refusé de perdre les nombreux avantages qu’offrait le droit Allemand, nottament ces deux jours fériés supplémentaires que sont le Vendredi Saint et la Saint Etienne le 26 décembre.

En 2015 : vendredi 3 avril
En 2016 : Vendredi 25 mars

Ligne séparation

Le lundi de pâques

La resurrection de Jésus

Illustration lundi de Paques

Le lundi de Pâques tombe à une date variable qui est en fonction du calendrier et pouvant avoir lieu entre le 23 mars et le 26 avril.
Il en est ainsi parce que la date est fixée le dimanche après la première pleine lune survenant pendant ou après l'équinoxe de printemps.

C'est bien sûr une fête Chrétienne et les chrétiens célèbrent ce jour là la résurrection de Jésus trois jours après sa mort, et le « passage » vers la vie éternelle.

Elle emprunte son nom à la fête juive, la Pâque, qui se déroule à la même période. Les deux fêtes n'ont toutefois pas la même signification dans ces deux religions.
C'est une fête commune aux catholiques et aux protestants et sa célèbration dure 2 jours, le jour de Pâques, le dimanche, et le lendemain, « le lundi de Pâques ».

Le jour précédent Pâques est celui qui marque la fin du jeûne de la Carême qui dure huit jours. Le mot Pâques vient d'ailleurs du latin « pascua » qui signifie « nourriture ».

En France, la tradition veut que les cloches passent le jour de Pâques et apportent des œufs en chocolat qu’elles déposent dans les jardins.

Cette tradition des œufs remonte à plusieurs siècles et vient de l'Antiquité quand les Romains offraient des oeufs au printemps comme symbole de la renaissance.
Pour les Chrétiens il était interdit de manger des oeufs pendant la Carême et pendant cette période ils étaient décorés et offerts au lieu d'être mangés.
De là nous avons conservé cette tradition qui plait tant aux enfants d'offrir des œufs, souvent en chocolat.

Dans les églises les cloches cessent de sonner depuis le jour qui précède Pâques en signe de deuil pour la mort du Christ.
On dit aux enfants qu’elles partent à Rome pour revenir le jour de pâques.

Célébrée depuis le 11ème siècle, Pâques faisait l’objet d’une semaine complète fériée, qui fut réduite au seul lundi depuis le concordat (accord religieux) entre Napoléon Bonaparte et le pape en 1801.

En 2015 : lundi 6 avril
En 2016 : lundi 28 mars

Voir également notre dossier Pâques

Ligne séparation

1er mai

La fête du travail

1er mai
illustration 1er mai

8 heures de travail
8 heures de loisir
8 heures de repos

C'est ce partage équitable de la journée qu'illustrent ces affiches et que revendiquaient à la fin du XIXème siècle les ouvriers du monde entier.
Le 1er mai est en effet d'abord le symbole des luttes ouvrières pour plus de justice sociale.

L'histoire démarre en 1884 au IVe congrès de l'American Federation of Labor aux Etats Unis, au cours duquel les principaux syndicats ouvriers se fixent comme objectif d'imposer au patronnat la journée de travail à huit heures.
Si la date du 1er mai est choisie pour lancer une action c'est simplement parce que ce jour marque pour beaucoup d'entreprises américaines le début de leur année comptable.

Le 1er mai 1886 éclate à Chicago une grève mobilisant des centaines de milliers d'ouvriers.
Si certains obtiennent satisfaction le mouvement doit continuer pour d'autres et le 3 mai la situation dégénère au cours une manifestation durement réprimée et faisant trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago.
Durant la marche de prostestation organisée le lendemain à Haymarket square une bombe explose devant les forces de l'ordre qui comptera une quinzaine de victimes dans ses rangs.

Trois syndicalistes anarchistes furent jugés et condamnés à la prison à perpétuité et cinq autres pendus le 11 novembre 1886.
Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, on peut lire les dernières paroles de l’un des condamnés, August Spies : « Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui ».

illustration 1er mai

Trois ans plus tard, le 20 juin 1889, c’est en leur mémoire que le Congrès de la IIe Internationale socialiste réuni à Paris pendant l'Exposition universelle commémorant le centenaire de la Révolution française, décide de faire du 1er mai un jour de lutte à travers le monde avec pour objectif la réduction de la journée de travail à huit heures, soit 48 heures hebdomadaires.

Dès l'année suivante, le 1er mai 1890, d'importantes manifestations sont organisées, des ouvriers font grève et défilent, un triangle rouge à la boutonnière pour symboliser le partage de la journée en trois : travail, repos, loisir .

Mais pendant longtemps encore cette journée sera marquée par la violence et se soldera par de nombreux morts.
Ainsi le 1er mai 1891 à Fourmies, petite ville textile dans le Nord de la France, la manifestation tourne à la tragédie. La police tire sur les ouvriers, faisant une dizaine de victimes.

Avec ce nouveau drame, le 1er mai s’enracine dans la tradition de lutte des ouvriers européens.
Les militants épinglent une églantine écarlate, fleur traditionnelle du Nord, en mémoire des victimes. Elle restera leur symbole jusqu’en 1907, remplacée par le fameux brin de muguet, symbole du printemps en Ile de France.

C'est à titre exceptionnel que le Sénat français ratifie en avril 1919 la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant une journée chômée.

En 1941 pendant l'occupation allemande et sous le régime de Vichy que le 1er mai est officiellement désigné en France comme la « Fête du Travail et de la Concorde sociale » et devient chômé.
Hitler, pour se rallier le mouvement ouvrier, avait également pris cette mesure dès 1933.

C'est le 30 avril 1947 que le gouvernement issu de la Libération fait du 1er mai un jour férié et payé ..

En 2015 : vendredi 1er mai
En 2016 : dimanche 1er mai

Ligne séparation

8 mai

Fin de la seconde guerre mondiale en Europe

illustration 8 mai

Le 8 mai marque la fin de la seconde guerre mondiale en Europe après la capitulation de l'Allemagne Nazie.

Mais la fin véritable de la Seconde Guerre mondiale n'interviendra que le 2 septembre suivant, avec la capitulation du Japon.

L'histoire du caractère férié de ce jour est elle un peu plus compliquée et tortueuse :

illustration 8 mai

En 1946 la commémoration de la victoire alliée sur l'Allemagne nazie a été fixée par l'Assemblée constituante à la date du 8 mai si ce jour était un dimanche.Dans le cas contraire, elle serait célébrée le premier dimanche suivant le 8 mai.

En 1948, François Mitterand, alors ministre des anciens combattants, a confirmé le caractère non férié du 8 mai 1945, arguant de l'effort de reconstruction qui ne pouvait souffrir la perte d'un jour de travail.

En 1951, revirement de situation, la date du 8 mai est retenue comme date de commémoration de la victoire quel que soit le jour de la semaine, et en 1953 le général de Gaulle, à la demande des associations d'anciens combattants, résistants et déportés, déclare le 8 mai comme jour férié mais non chômé par la loi du 20 mars 1953.

Il en sera ainsi quelques années jusqu'en 1959 ou le général de Gaulle décide finalement de célébrer la capitulation allemande le deuxième dimanche de mai. Le 8 mai n'est donc de nouveau plus un jour férié.

Cette décision qui intervenait après la suppression de la retraite des combattants suscita de nombreuses protestations de la part des associations d'anciens combattants.
La seule exception à cette nouvelle règle sera le 8 mai 1965 à l'occasion du 20e anniversaire de la victoire alliée.

Un décret du 17 janvier 1968 rétablit la date de 8 mai comme jour de célébration, mais seulement en fin de journée. Le jour n'est toujours plus férié.

En 1975 et au nom de la réconciliation franco-allemande Valéry Giscard d'Estaing supprime tout simplement la célébration de la victoire alliée de 1945 pour le 8 mai.

En 1981, devenu président de la république, François Mitterand rétablit le 8 mai comme date de commémoration nationale. C'est la loi du 23 septembre 1981 qui a redonné au 8 mai son caractère férié qu'il a conservé depuis.

En 2015 : vendredi 8 mai
En 2014 : dimanche 8 mai

Ligne séparation

L'Ascension

Quarante jours après Pâques

illustration Ascension

Si l'Ascension n'est pas à date fixe mais tombe toujours un Jeudi c'est qu'elle a lieu quarante jours après Pâques.

L’Ascension est une des fête chrétienne qui célèbre l’élévation au ciel de Jésus Christ ressuscité.
L'origine du mot Ascension : ascendere en latin, signifie "monter, s'élever".

C'est sur le mont des Oliviers qui fait face à Jérusalem que Jésus a entamé cette ascension vers le ciel, marquant ainsi la fin de sa vie terrestre et son entrée dans la Gloire de Dieu.
Chronologiquement, Jésus est crucifié le Vendredi-Saint, est ressuscité le jour de Pâques et monté aux Cieux, le jour de l'Ascension.

Les chrétiens pratiquants célèbrent cet évènement en se rendant à l'église où est donné une messe solennelle.

En France, l’Ascension est devenu une fête d’obligation, au même titre que Noël (25 décembre), l’Assomption (15 août) et la Toussaint (1er novembre), lors de la signature du Concordat entre Napoléon Bonaparte et le pape Pie VII, le 16 juillet 1801.

Le texte définit en effet le catholicisme comme « religion de la grande majorité des citoyens français ».

En 2015 : Jeudi 14 mai
En 2014 : Jeudi 5 mai

Ligne séparation

Lundi de Pentecôte

La descente de l'esprit sain

illustration Pentcôte

La Pentecôte est une fête chrétienne dont le nom tire son origine du grec Pentekostê signifiant "cinquantième".
Elle commémore la descente de l'Esprit Saint sur les Apôtres le 50e jour après Pâques.

Cette fête s’inspire de la fête juive de Chavouot ou fête des Semaines également fixée au cinquantième jour après la Pâque juive ou Pessah.

Selon la tradition chrétienne, les douze Apôtres auraient reçu l'Esprit Saint dans le Cénacle de Jérusalem, cinquante jours après la Résurrection, soit dix jours après l'Ascension de Jésus.

Ce jour-là, chacun des apôtres est frappé par des « langues de feu » venues du ciel qui les rend soudainement capables de s’exprimer en d’autres langues que le galiléen.
Ce don va leur permettre de répandre la parole de Jésus « jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes des Apôtres, chapitre 1, verset 8).

Pour les chrétiens, cette date est une occasion spécifique de célébrer l'Esprit Saint, la troisième personne de la Sainte Trinité souvent représentée par une colombe.

En France, le lundi de Pentecôte est officiellement redevenu un jour férié en avril 2008.
Le principe de travailler l’équivalent d’une journée sans rémunération (pour financer la "journée de solidarité") est néanmoins maintenu par la loi.
Les modalités d'application de la loi sont laissées à la discrétion des entreprises.

En 2015 : lundi 24 mai.
En 2016 : lundi 16 mai.

Ligne séparation

14 Juillet

La prise de la Bastille et la fête de la fédération

illustration 14 juillet

Le 14 Juillet est une date symbolique dans cette période révolutionnaire qui commence en 1789 et se termine en 1799 avec la fin du Directoire et l'avènement de Napoléon Bonaparte.

Le 14 juillet 1789 est la première journée révolutionnaire de cette période tumultueuse marquée par la prise de la Bastille, cette vieille prison datant du Moyen âge et qui incarne aux yeux du peuple en colère tout l'arbitraire de l'Ancien régime.

Grâce au ralliement des gardes nationaux il faudra moins d'une journée aux émeutiers pour s'emparer de la vieille forteresse. Les quelques prisonniers qui y croupissaient encore sont libérés. Les premières têtes tombent, notamment  celle du gouverneur De Launey, promenée en triomphe au bout d'une pique.
La révolution Française a commencé ...

illustration fête nationale

14 juillet 1790
Notre fête nationale fait aussi référence à un autre événement sans doute un peu plus oublié : la fête de la Fédération du 14 juillet 1790, organisée à Paris, au Champ de Mars, pour consacrer l'unité de la Nation et des Français.
Le roi jure à cette occasion devant les 400 000 parisiens rassemblés ce jour là de respecter la future constitution, celle élaborée par la nouvelle assemblée nationale constituante.

Ce n'est qu'en 1880, sous la troisième république que le 14 juillet devient Fête Nationale

En 2015 : mardi 14 juillet.
En 2016 : jeudi 14 juillet.

Ligne séparation

Assomption

La vierge Marie monte au ciel

illustration Pentcôte

Dans la religion chrétienne, l’Assomption dont la date est fixée au 15 août est une fête qui commémore à la fois la mort, la résurrection, l'entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie, la mère de Jésus, à la fin de sa vie terrestre.

Le mot « assomption » vient du verbe latin assumere, qui signifie « prendre , enlever ».

C'est afin de permettre aux chrétiens de se rendre à l’église pour célébrer cet événement que ce jour fut décidé chômé.

Cette fête est actuellement remise en question ; L’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) milite en effet en faveur de sa suppression, proposant nottament que les trois fêtes chrétiennes, le lundi de Pentecôte, l’Ascension et l’Assomption, soient convertis en jours de congés que les salariés pourraient ou non poser selon leurs souhaits.

En 2015 : samedi 15 Août
En 2016 : lundi 15 Août

Ligne séparation

La toussaint

Le 1er novembre

illustration Toussaint

Contrairement à Pâques, la Pentecôte ou l'Ascension la Toussaint ne tire pas son origine de la Bible.

Cette commémoration de tous les saints et martyrs a été crée par l'Eglise pour concurrencer la fête païenne Celte du "Samhain" qui se déroulait à la même date.

Dans le monde celte en effet, la nuit du 31 octobre au 1er novembre marquait le début de la nouvelle année.
Etait également célébrée a cette date la fête de la divinité Samhain et la fête du nouvel an qui marquait le début de l’hiver.

Samhain était aussi la fête des morts pendant laquelle morts et vivants pouvaient communiniquer. Pendant cette nuit, les esprits des défunts revenaient dans leur demeure terrestre et les vivants devaient les accueillir.

C'est pour lutter contre cette fête païenne que l’Église instaura à cette même date une fête chrétienne que nous connaissons sous le nom de Toussaint.
C'est Charlemagne, à la demande de l'Eglise qui en fut l'instigateur et son fils Louis le Pieux l'institua officielement en 835

Toutes les Églises occidentales adoptèrent progressivement cette date du 1er novembre pour célébrer la fête de la Toussaint.
En 1580 le pape Sixte IV en fit une grande fête chrétienne, mais c’est seulement le pape Pie X au début du XXème siècle qui fait de cette célébration une "fête d’obligation", c’est à dire une fête ou les chrétiens pratiquants sont obligés d’assister à la messe.

Le jour des morts

Contrairement à un croyance populaire l'hommage rendu à nos défunts et qu'on appelle le jour des morts a lieu le 2 novembre, le lendemain de la Toussaint. On doit cette tradition à Saint Odilon, abbé de Cluny. Cette fête aurait été célèbrée pour la première fois le 2 novembre 998.

En 2015 : dimanche 1er novembre
En 2016 : mardi 1er novembre

Ligne séparation

L'armistice du 11 novembre

Fin de la première guerre mondiale

illustration Armistice

L'armistice du 11 novembre 1918 met fin au premier conflit d'envergure mondiale du XXème siècle.

Cette première guerre mondiale ravagea l'Europe et fit près de 40 millions de victimes militaires et civile dont 19 millions de morts et 21 millions de blessés.

L'armistice proprement dite fut signée dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne à 5h15 du matin avec un cessz-le-feu effectif à 11 heures.

illustration Armistice

« À 11 heures, dans toute la France, une traînée d'enthousiasme courut. Instantanément, Paris pavoise et s'enflamme. [...] Les gens ont le pas rapide, le coeur dans les yeux. Le canon tonne. Des cortèges se forment, pleins de pieds et de drapeaux. Les enfants envahissent les hommes. [...] On chante, on danse, sur les places, sur les toits... sur la guerre. » (Joseph Delteil, Les Poilus : épopée)

Une loi du 24 octobre 1922 fait de cette date un jour de "commémoration de la victoire et de la Paix".
La dénomination de cette célébration est modifiée par la loi du 20 février 2012 et s'appelle aujourd'hui de commémoration de la Grande Guerre et de tous les morts pour la France.

Les derniers poilus

A noter qu'il ne reste plus aujourd'hui de survivant de ce conflit.
Le dernier vétéran de la Grande Guerre, le Britannique Claude Choules, est mort en mai 2011 à Perth, en Australie, à l’âge de 110 ans.
En France le dernier poilu connu était Lazare Ponticelli ; il est décédé le 12 mars 2008 à l'âge de 110 ans également.

En 2015 : mercredi 11 novembre
En 2016 : vendredi 11 novembre

Ligne séparation

Noël

La naissance de Jésus

illustration Noel

Nous ne ferons pas écho sur planetepetisloups aux nombreux débats et controverses qui agitent les historiens depuis 2000 ans sur la date exacte de la naissance de Jésus.

Nous nous contenterons ici de suivre la thèse majoritairement et officiellement adoptée qui établit que le 25 décembre représente la naissance de Jésus à Bethléem.

En 2015 : vendredi 25 décembre
En 2016 : dimanche 25 décembre

Ligne séparation

Saint Etienne

Le 26 décembre mais seulement en Alsace Moselle

illustration Saint Etienne

Si le 26 décembre est pour la majorité des français synonyme de retour au travail il est pour les Alsaciens et les Mosellans jour de la Saint Etienne, premier martyr de l’histoire du christianisme, et férié dans les trois départements Haut-Rhin, Bas-Rhin et Moselle.

Quand ces départements redevinrent français en 1918 ils refusèrent d’abandonner les avantages que l’Allemagne de Guillaume II leur avait offerts.
Concordat, assurance sociale et jours fériés, tout a finalement été conservé.

En 2015 : vendredi 26 décembre
En 2016 : lundi 26 décembre

Ligne séparation

A lire

Histoire des jours fériés et jours de fête

JOURS DE FÊTE JOURS DE FÊTE
Jours de fête de JAcqueline Lalouette

Jours de fête : Fêtes légales et jours fériés dans la France contemporaine [Broché]
Si, dans notre esprit, 14 Juillet rime avec défilé militaire et bals des pompiers, et 1e Mai avec manifestations et brin de muguet, que savons-nous véritablement des onze jours fériés qui rythment l'année ? Plus précisément, dans quel but ont-ils été institués et de quel sens sont-ils porteurs, y compris de nos jours ?

Livre histoire des célèbrations chrétiennes

Histoire des célèbrations chrétiennes
Quel est le sens des fêtes chrétiennes? Depuis quand les célèbre-t-on? Comment se sont imposés les rites propres à chacune ? De l'Avent à la Toussaint, en passant par le Carême, Pâques, l'Ascension, et d'autres fêtes encore, au sens, voire au nom, souvent oublié, ce livre explore la signification des célébrations chrétiennes et raconte comment celle-ci a peu à peu été fixée dans des cérémonies.

COMMANDER SUR AMAZON

COMMANDER SUR AMAZON

Publicité

| Qui sommes nous ?  |  Contact   |  Carte du site  |  Retour Accueil  |  Copyright 2012-2015